«

»

Risques en utilisant un éthylotest chimique



danger utilisation éthylotest chimique jetable
L’utilisation d’un éthylotest chimique peut dans certains cas réserver de mauvaises surprises.
L’ Association Française des centres antipoison et de toxicologie a publié mercredi 14 novembre 2012 un rapport sur des incidents liés à l’utilisation des éthylotests chimiques à usage unique.

Dans cette étude, l’Association a recensé l’ensemble des incidents signalés auprès des centres antipoison entre 1999 et juin 2012, soit 156 cas.

Sur ces 156 cas, 119 ont donné lieu à des symptômes, après l’utilisation d’un éthylotest chimique.

Dans les deux tiers des situations, ces symptômes résultaient d’une exposition buccale et « présentaient en l’occurrence, pour l’essentiel, des signes bénins d’irritation des muqueuses digestives ».

Près du quart des cas (24%) résultaient d’une exposition oculaire avec des manifestations de type conjonctivite.

La conséquence la plus grave (inflammation de la cornée) a été constatée chez un enfant de 5-6 ans à la suite de la manipulation d’un éthylotest par son père.

La grande majorité des cas de projections oculaires ont été constatés au moment de l’ouverture de l’emballage, ces projections pouvant être consécutives selon l’étude à un écoulement de produit en raison des températures parfois très élevées enregistrées dans une voiture.
Les irritations elles-mêmes seraient dues à l’acide présent dans le test.

Rappelons que l’éthylotest est obligatoire en France depuis le 1er juillet 2012, avec le choix entre éthylotest chimique NF ou éthylotest électronique NF. C’est à partir du 1er mars 2013 que vous pourrez être sanctionnées d’une amende en cas d’absence d’équipement aux normes dans votre véhicule.


>

Termes de recherche : danger ethylotest -

Articles sur le même thème :